Marre de rabâcher… quelques conseils pour bien aborder la rentrée.

Les vacances sont finies mais elles n’ont pas emporté les mauvaises habitudes sous leur bras.

Le cycle infernal recommence :

Dès la sortie de l’école, je me dispute avec mon frère dans la voiture.

J’ai testé 2 choses à ce propos : Numéro 1 : je mets la musique au maximum d’un coup pour couvrir les jérémiades…. Et tout s’arrête comme par magie. J’avoue que ça marche 2 ou 3 fois. Le succès est dans l’alternance pour ne pas les habituer. Numéro 2 : l’ignorance… Ne marche que sur ma fille de 8 ans. Effet contre-productif sur l’ado et le pré-ado flegmatiques qui ne demande pas mieux en sortant du collège que de vous ignorer également pour fixer leurs portables…hagards, les écouteurs scotchés aux oreilles. Je conduis, me concentre sur la route et fais la sourde-oreille à : « Papa, Papa tu m’écoutes ? Je te dis qu’on a eu des bonbons en récré pour l’anniversaire de Erwann… » ou « Lydia c’est plus ma copine, elle a trop l’seum ». Elle finit par comprendre que quelque chose cloche dans mon mutisme et pendant ce temps ignore son frère qui la taquine.

 

Tout s’accélère dès la porte d’entrée : je pose mon blouson au mieux sur une chaise dans la cuisine, au pire dans l’entrée par terre. Je me douche (quand j’y pense moi-même c’est un miracle). La serviette finit au pire sur le sol trempé avec la brosse à cheveux et les boules de cheveux qui vont avec. ARGH le calvaire est de retour.

Pour les sacs d’école. Première idée : je les cache. Au moment de faire les devoirs ou de remettre les livres pour les cours du lendemain dedans. C’est la grosse panique : « Papa, où est mon sac ? Je le trouve plus. » Je les laisse mariner un moment puis leur demande où ils les ont vu la dernière fois. Et là il comprenne que le tapis de l’entrée est un endroit inapproprié.

Le sort des blousons et des fringues ni propres ni sales. Je leur fais la surprise de tout entasser sur la chaise du petit-déj’. Affamés comme ils sont au réveil, ils se dépêchent de tout trier et ranger. Sadique comme je suis, il m’est même arrivé de poser le tas pendant leur sommeil dans le lit juste à côté d’eux…Ou sur un plastique dans la douche, comme c’est eux qui l’inaugure le matin. Ca fonctionne pas mal aussi.

Enfin, j’ai longtemps prié pour que les tas de linges pliés sur le piano se téléportent dans les placards directement. Que nenni. Nous ne sommes pas dans Star Trek. , Je vous propose donc de prendre leur doudou et de le poser sur la pile à ranger avec la petite affichette (à télécharger pour imprimer) : « POUR ME RECUPERER IL FAUT RANGER LA PILE MERCI ».

A la demande de mes chers et tendres j’ai été contraint de flouter le visage des doudous. Désolé

POUR ME RECUPERER IL FAUT RANGER LA PILE DE LINGE PLIE DANS LES TIROIRS

cliquer pour télécharger ÎÎ

 

Bon avant de vous laisser je récapitule :

  • Cri dans la voiture : musique à fond ou ignorance totale
  • Affaires par terre ou pas rangées : cache-cache, dans la douche, sur l’oreiller, sur la chaise du petit dej, kidnapping du doudou posé sur la pile d’habits

J‘espère que tous ses conseils vous serviront autant qu’à moi et vous ferons oublier cette dure période d’effervescence qu’est la rentrée scolaire. Bon courage

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

UA-96182719-1