Les Yaourts à Papa

Oui c’est ainsi que mes enfants ont baptisé ces préparations. Voici une recette ultra simple et savoureuse de yaourt maison sans yaourtière.

Lorsque nous vivions en Martinique, les laitages étaient tellement chers que cela était presque une nécessité de les faire soi-même.  Le taux d’humidité et la chaleur les faisaient même prendre à l’air libre. Et la pâte à pain gonflait pendant que les colibris tournoyaient gaiement autour de la maison. AAHHHH…Mais je m’égare…

Reprenons. Si comme moi, votre famille est nombreuse et morfale de laitages (que l’on ne peut assurément pas qualifier de lactophiles [*]), vous ne pourrez plus vous en passer.

Pour ne pas être dépendant d’une yaourtière aux petites capacités, je me sers de petits pots en verre de purée pour bébé. Généralement je double ou triple la recette. A savoir qu’avec 3L de lait je récupère entre 20 et 24 pots. Chaque pot faisant 200 g soit environ 2 yaourts du commerce.

Attention toutefois à ne pas en faire une trop grande quantité d’avance car ils se périment plus vite que ceux du commerce.

Recette pour 1 L de lait entier:

  • 1L de lait…logique, bio ou non
  • 1 yaourt au lait entier fermier bio ou non
  • Poudre de lait
  • Essence de vanille

(J’insiste sur le fait qu’il faut une correspondance entre le lait et le yaourt. Rien ne vous empêche de faire avec du lait demi-écrémé, mais le yaourt doit aussi être issu de lait demi-écrémé, sinon il prendra mal.)

  • Donc il suffit de faire bouillir le lait. Aux premiers bouillons, arrêtez. Laissez reposer 30 à 40 minutes maximum (il sera à la température idéale pour la suite).
  • Verser un yaourt fermier sur le lait, bien mélanger au fouet.
  • Ajouter l’équivalent d’un pot à yaourt de poudre de lait (pour obtenir un yaourt consistance bulgare) ou 1,5 pot pour une consistance plus ferme.
  • Rajouter une cuillère à café d’essence de vanille. Bien fouetter. Mettre dans les pots en verre, remettre le couvercle métallique. Placez le tout sur la grille du four.
  • Programmer le four pour 3 à 4 heures de cuisson à 30 °C (thermostat 1). Le mieux est de les préparer le soir, de programmer son four pour une cuisson en heures creuses. A la fin de la cuisson, les yaourts resteront la nuit dans le four tiède. Il n’y a plus qu’à les mettre au frigo le matin.

Voilà de bons yaourts à consommer nature ou sucrés.

[*] un petit aparté sur la lactophilie. En cherchant ce mot pour mon article, j’ai découvert que la lactophilie n’était pas comme je le pensais l’amour des laitages, tout ce qu’il y a de plus banal (Valérie Bègue sors de ce corps !), mais une perversion sexuelle d’amour pour le lait maternel et ce qui s’y rapporte. Beurk ! Il semblerait même qu’il existe un bar à lait maternel à Tokyo où les personnes peuvent téter l’hôtesse en se faisant caresser la tête et susurrer leur petit nom à l’oreille. Pour les amateurs : le « Bonyu Bar » à Tokyo. Sinon ces personnes aux mœurs étranges se rabattront sur la glace au lait maternel à Londres baptisée « Baby Gaga » ou le fromage au Lady Cheese Shop à New York. Chacun ses goûts. Personnellement je préfère mes yaourts tout simples.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

UA-96182719-1