Retour aux racines cubiques de votre vie.

Vous le savez si vous êtes des fidèles de mon blog et des réseaux sociaux associés, je relais souvent les aventures de Papacube, un autre blog de Papa, célèbre et ancien… lui ! Je souhaitais vous pitcher sa BD « Ma vie de Papacube » car c’est un vrai coup de cœur.

J’ai eu la chance de pouvoir la lire dès sa sortie (merci Amaz…) Je me souviens ce jour-là le facteur est passé tard (encore ?) et à la bourre comme toujours, j’ai juste eu le temps de prendre le colis dans la boite-aux-lettres avant de partir chercher ma progéniture à l’école. Dès le premier feu rouge je n’ai pu m’empêcher d’en lire quelques pages. Et vous verrez vous aussi l’efficacité est au RDV. L’immersion est si rapide que les klaxons des voitures derrières m’ont sorti de ma torpeur.

Je n’ai pu m’empêcher de ressentir une grande proximité depuis que je connais son blog. Serait-ce de par ses influences manga, ou bien parce qu’il est lui aussi papa d’une tribu nombreuse, ou bien car il dessine sur son Galaxy Note, ou encore car le sang du geek et du Star Wars Maniaque coule dans ses veines ou enfin car une de ses filles a le doux nom de Rose ?

Je pense que tout simplement qu’il a l’intelligence graphique d’aller à l’essentiel. A bas les fioritures, le dessin simple, centré et épuré vous tend la main pour rentrer dans son monde ; dans notre monde somme toute. Sa vie est la nôtre. Vous vous reconnaitrez à coup sûr dans les situations cocasses d’un quotidien de Papa moderne où la journée rime avec partage des tâches, élevage d’enfants bio (donc pas en batterie), mise de côté du sommeil et abandon de soi.  Finalement c’est aussi cela la vie de Papa, se jeter éperdument dans le tourbillon de l’éducation, les rires, les pleurs (beaucoup), les conflits, les compromis, c’est si prenant et intense que l’on s’oublie forcément soi-même. Ce livre est en quelque sorte notre bouée de sauvetage nous montrant que nous ne sommes pas les seuls, et cela fait beaucoup de bien de pouvoir le picorer un peu chaque jour en prenant un moment hors du temps pour soi sans s’en rendre compte.

Toutefois l’auteur a choisi une narration assez chronologique, j’aurais préféré une moins rangée exprimant les flash-backs, les flash-forwards et le côté chaotique de la vie d’un père d’aujourd’hui.

En somme, même si la tentation est grande de le dévorer de part en part, je vous conseille de faire comme moi de le laisser traîner sur un coin de table bien en évidence dans la pièce de vie. Non seulement vos enfants vont tomber dessus, attiré par le dessin moderne et en liront quelques pages, cela leur fera le plus grand bien de réaliser combien ils sont paradoxaux ; mais vous saisirez un moment bien à vous régulièrement pour sourire intérieurement et vous dire que votre vie de papa est une si belle étape de la vie, qu’il convient d’en savourer chaque instant.

Le cube n’est pas seulement le prisme en géométrie euclidienne, dont toutes les faces sont carrées, égales et superposable. Le cube est aussi un papa de 3 enfants dont la BD est le prisme de sa vie. Le cube évoque aussi la console de Nintendo dont il a usé et abusé durant son enfance (terminée.. ?). Le cube évoque le casse-tête de la vie par le Rubik’s du même nom, mais aussi une figure solide et stable, telle le paternel dans la cellule familiale. Enfin, selon la cosmologie de Kepler (et wikipedia aussi !) le cube est associé à la planète Saturne, elle-même sixième (3×2) du système solaire.  Ainsi Saturne est la deuxième (2 comme ses jumelles) planète la plus massive du système solaire, et comme par hasard 3,3 fois moins que Jupiter. Personnellement je ne crois pas aux coïncidences. C’est forcément des forces cosmiques qui ont amenés cette BD sur notre terre et qui veulent que nous la lisions.

 

Je terminerai en citant Jorge Luis Borges : « Qu’est ce qu’un livre si nous ne l’ouvrons pas ? Un simple cube de papier et de cuir avec des feuilles ; mais si nous le lisons, il se passe quelque chose d’étrange, je crois qu’il change à chaque fois »

 

« Ma vie de Papacube » aux éditions TUT-TUT, 15 €

Voici mes 2 planches préférées:

 

Planches reproduites avec l’aimable autorisation de l’auteur.

You may also like...

2 Responses

  1. Delphine says:

    Les dessins sont très réussis ! Bon, n’étant pas maman, et donc a fortiori pas MAF non plus, je vais attendre avant d’acheter ce genre de bouquins 😀 ou… ne pas faire d’enfants du tout ? Franchement j’hésite, reprendre sa partie 10 ans plus tard, ce doit être frustrant 😉

    • admin7472 says:

      C’est vrai que la console est monopolisée par les enfants. On a même plus le temps d’être des enfants nous-même! Il faut tenter de garder cette fraîcheur et spontanéité que l’on possède en chacun de nous et profiter, et de ne pas se faire bouffer par la vie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

UA-96182719-1