La boite à bordel et ses Bordel Awards

 

 

Cette astuce a traversé 7000 kms d’océan Atlantique, en ramant avec ses petits bras musclés et fut testée du bon vieux temps où nous vivions en Martinique. Snif !

Là-bas on vit dedans-dehors, donc sens-dessus-dessous. Donc encore plus de risques que les enfants confondent leur chambre avec le reste de la maisonnée et malheureusement aussi avec le jardin.

Donc en résumant confondre le bac à linge sale avec la cuisine, semer ses jouets dans la pelouse en pensant qu’ils vont pousser et grandir en pleine terre était une maladie tropicale très répandue et so contagious…

 

Face à l’adversité, je me suis ainsi creusé la tête pour limiter les dégâts. Et j’ai imaginé la boite à bordel et ses Bordel Awards !

Le principe était simple : une bonne vieille imposante caisse en plastique et à chaque fois que je trouvais un objet jonchant le sol qui n’avait rien à y faire, plutôt que de me gâcher de l’énergie à chercher le propriétaire, le destinataire, la raison…. Hop dans la boite à bordel.

Avec comme règle immuable assortie… ” La tribu en a décidé ainsi ; votre aventure se termine ce soir, donnez-moi votre flambeau… Pfisch”… Oups je m’égare, il faisait chaud et humide mais nous n’étions tout de même pas dans « Crade Lanta »

Reprenons… La règle était que tout objet ramassé par un parent devait rester dans la boite jusqu’au vendredi soir. Tant pis si c’était le carnet de liaison, le cahier de maths tout écorné (mais vachement utile le jeudi), une chaussure, une tong… Bref tout. Enfin sauf les doudous…On est pas des sauvages.

Et le vendredi soir. Soirée de gala. Pas de tenue select, ni de videur à l’entrée mais un déballage en bonne et due forme. Enfin un videur si… mais un maître de cérémonie videur de boite. Tout le monde réuni dans le salon et c’était parti pour compter tous ensemble le nombre d’objets appartenant à chacun. Et on décernait un Award du moins bordélique, un Award du meilleur espoir, un Award de l’objet le plus insolite. Vendredi soir était idéal car cela laissait le week-end pour offrir des récompenses :

  • une noix de coco ? Hey Papa on est pas des singes, même si le fait qu’on se lave peu et qu’on se gratte beaucoup le dessus de la tête te fasse penser le contraire.
  • Pique-nique à la plage, soirée toast devant un bon film, inviter un copain ou une copine à dormir.

 

Franchement je vous conseille de tester l’astuce car pour nous ça a marché un temps et a intrigué puis amusé les enfants.

Enfin je dois confesser que je ne l’ai pas encore testé en métropole car, vous me croirez ou non, mais depuis cet été nos cartons ne sont toujours pas finis de déballer. Donc charité ordonné commençant par soi-même, je ne peux me permettre de risquer de gagner moi-même un Award… et un gros !

You may also like...

2 Responses

  1. Delphine says:

    Enorme !!! La boîte à bordel, j’adore le concept, amusant et intelligent. Et alors une question me vient : cette boîte à bordel se remplissait-elle de moins en moins au fil du temps ?
    Allez cousin, il faut en finir avec ces cartons. Vous serez si contents quand ce sera réglé !!! Puis-je te proposer le défi suivant : un carton exterminé par jour ? 😉

    • admin7472 says:

      Oui le contenu de la boite a diminué avec le temps proportionnellement à la motivation des parents sur le long terme il est vrai.
      Pour les cartons. Avec mon débordement légendaire, soit je salarie gratuitement mes enfants pour tenir le rythme d’un par jour. Crois-tu que les chaines et les boulets métalliques gênent tant que ça les enfant ? Après tout…
      Sinon je pense qu’un ou 2 par sem (mais chacun du coup ma femme, hop à contribution) semble plus raisonnable.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

UA-96182719-1